Suite et fin de l'interview des lauréats de l'édition 2016. Cette 2nde partie est dédiée à Matthieu Le Roux, propos recueillis par Mickaël Mobuchon.

 

 

Mickaël Mobuchon : Avais tu fais du Challenge un objectif de saison ?

Matthieu Le Roux : J’ai connu la naissance de ce challenge quand je vivais dans l'est de la France par écho de certains copains coureurs et je me suis dis qu'à mon retour j'en ferais mon objectif.

De retour en Bretagne il y a un an, j'avais fait du challenge mon objectif au long terme sur la saison 2016 mais mon premier réel objectif était l'Aber Wrac'h, je suis arrivé à la 9ème place suite à une explosion dans les derniers kilos.

 

 

MM : Quelle victoire dans le CAT t’a procuré la plus grosse émotion ou satisfaction ?

MLR : J'en retiendrais deux, une pour le côté plaisir et beauté du parcours et l'autre pour le côté émotionnel.

Effectivement, j'ai pris énormément de plaisir au trail "aux pieds des monts" pour la beauté du parcours et ses chemins sur la ligne de crête des monts d'arrées que j'affectionne tellement (j'y vais régulièrement pour mes SL).

Après, il a y ma victoire au Tro Milinou qui me tient beaucoup à cœur. Cette course, je ne devais pas faire, car trop proche de l'Aber Wrac'h. Mais en hommage à mon ami d'enfance décédé la veille dans un accident de voiture, à 1 km du départ de ce trail,  je me devais de la gagner pour lui !

 

 

MM : Cette année, toutes compétitions confondues tes engagements ont été assez rares. Te préserves-tu en vue d'un évènement ?

MLR : Au niveau de mon calendrier de compétition c'est vrai que j'essaie de me préserver un maximum en évitant la surcharge de compet' qui cause la perte et la blessure tant redouté du coureur à pied (jamais blessé à ce jour). Je me base sur une moyenne de 1 trail par mois voir 2 de moins de 30 bornes mais pas plus. N'ayant pas de réel objectif montagnard cette année j'ai un peu enchainé les courses comme elles venaient en gardant mon petit "train train" préparation / compétition / récupération. Résultats plutôt très satisfaisant car sur une quinzaine de participations cette année j'en ai remporté 10.

Après, je prends beaucoup plus de plaisir à me retrouver avec mes copains de la team hénaff pour échanger une sortie cool entre amis que de partir avec un dossard.

Je suis avant tout un solitaire dans la préparation spécifique qui aime partager les sorties longues avec les copains.

 

 

MM : Qu'est ce qu'on peut te souhaiter dans l'avenir ?

MLR : Depuis cet Automne j'ai rejoint la TEAM HENAFF ou la partage et l'esprit "entre copains" est la façon de pratiquer notre sport. L'année prochaine on va avoir une équipe trail de 21 "coureurs copains", qui va tenir la route sur le plan régional avec de belles recrues. Le but étant d'arriver au meilleur de notre forme pour notre objectif commun qu'est LE MARATHON DU MONT BLANC au mois de juin ou j'espère rentrer dans le top 20 si j'arrive à ajuster au mieux ma prépa.

J'espère pouvoir revenir sur 2/3 formats montagnards l'année prochaine avec, pourquoi pas, essayer de performer en fin d'année sur la SAINTELYON (mon 1er vrai trail il y a 2 ans).

Mais le plus important à mes yeux dans cette année de chamboulement personnel et professionnel reste mon mariage en décembre 2016 et la future naissance de notre enfant au mois de février 2017 (j'aurais donc d'autres priorités que le trail en début d'année !).

 

 

MM : Une dernière chose à ajouter ?

MLR : Je l'ai déjà dit mais je tiens à le répéter, je remercie l'ensemble des organisateurs et des bénévoles, sans qui, notre sport ne serait pas le même et qui nous permettent de découvrir des espaces naturels magnifiques de notre belle région! BRAVO A VOUS !