Nous vous proposons de partager les retours des lauréats 2015 (Myriam Gallet & Matthieu Craff pour ceux qui n'aurai pas suivi) au travers de deux articles. Pour l'occasion Mickaël Mobuchon (président du challenge) a joué les reporter et s'est donc entretenu avec eux. Bilan, impressions, objectifs, anecdotes... on parle de tout ! Et comme le dis l'adage, honneur aux dames...

 

 

Myriam GALLET (Naturvan) est satisfaite de sa victoire dans le Challenge.
Elle revient sur le déroulement de la compétition, qui est restée ouverte jusqu'à l'épilogue de Pleyben. Après une troisième place lors de l'édition 2014, Myriam met en avant, le fait qu'aucune concurrente n'a écrasé, cette année, la compétition par une suite continue de victoires. Cela a donc laissé "de la place" pour le haut du podium.

 

Notre lauréate regrette de n'avoir gagné aucune épreuve, mais est ravie de cumuler quatre deuxièmes places sur les longues distances.
Elle revient sur l'épreuve de Pleyben et sur un épisode de course qui lui a coûté de précieuses minutes. Partie tranquillement pour cause de douleurs au genou, elle revient sur le haut du peloton et suit alors, tête baissée, Marie-Line SENECHAL, dans un champ de maïs qui menait... nul part ! (si ce n'est hors du circuit)

Les deux coureuses sont donc revenues sur leurs pas, et ont fait cause commune pour remonter le peloton. A ce jeu, elles parviennent à revenir sur Sandrine SCOUARNEC. Suite aux efforts consentis, Marie-Line a craqué et a laissé Myriam batailler avec Sandrine pour un finish de toute beauté.
Elle garde un bon souvenir de la dernière ligne droite, alors qu'elle courait avec Bénédicte en vue et sous la pression de Sandrine. Un moment fort, ou "on donne tout ce qu'on a".

 

La lauréate a souligné les qualités de sa première dauphine, Bénédicte LEROUX, qui a su animer la compétition.

 

Myriam souligne que sa victoire est également celle d'un club de course à pied, "Naturvan", situé à de Saint Urbain. L'état d'esprit de l'association peut se traduire par ces formules "pas de prise de tête, de la détente, et l'envie toute simple de courir en groupe". La sortie Dominicale, "c'est tout le monde qui se met au rythme du groupe". Peu importe le niveau, l'esprit de groupe prime.

 

Sur le fait que le club de St Urbain a tout raflé au niveau des classements participatifs et par équipe, notre lauréate reconnait y être pour quelque chose. Au delà du fait que Naturvan est parti prenant dans le Challenge Armorik Trail avec l'étape de la Mignonne,  "l'équipe" avait décidé de jouer à fond le jeu de la compétition. La quasi totalité des membres du club adhérait naturellement à l'idée, après c'est seulement une question de disponibilité pour les épreuves. On peut être sur que Myriam a été un moteur dans l'affaire.
Myriam note que "mobiliser" les copains pour un truc sympa a été assez facile, et qu'au delà du prix, ça a permis de fédérer les membres du club autour d'un objectif.

 

Sur son format de course idéal, Myriam annonce privilégier les 20 / 25 km. Une distance qui lui permet de gérer son effort et de "s'éclater" avec des relances. Elle s'essaie sur des distances plus longues 45 / 50 km, les Glazik et l'Aber Warc'h ou encore prochainement le Menez Trail (le 15 novembre). A demi mot, Myriam semble encore appréhender ce palier, et c'est bien naturel, mais pour combien de temps ? Quelques bons entrainements, un bon coaching et ça devrait passer !!!

 

Myriam a remercié les organisateurs de Challenge Armorik Trail pour l'idée d'avoir regroupé ses différents spots ainsi que pour l'ambiance qui se dégage de la compétition.

 

Il est à noter que Myriam reste sur sa faim de victoire dans la compétition et qu'elle prend l'engagement de revenir l'année prochaine dans l'Armorik Trail, et ce, dès la première étape du Noz Trail "entre Chien et Loup" le 8 janvier 2016. 

 

 

Le rendez-vous est pris, alors à bientôt sur nos chemins...

Mickaël Mobuchon