Belle réussite sportive, l'équipe de Dinéault menée par Guy LE FLOCH et Thierry BALANNEC est parvenue à rassembler un peu plus de 400 amoureux de la course nature.

Et cerise sur le gâteau, les conditions météos étaient au top, avec un soleil radieux, une couverture nuageuse quasi nulle et un vent aux abonnés absents. Tous les ingrédients étaient réunis pour une belle virée dans ce magnifique coins. Sur la distance longue, si on met de coté les grosses patates, l'ascension du Menez Hom aura donc été presque plaisante. La récompense au sommet valait tous les efforts consentis.

Plus d'un coureurs s'est arrêté pour profiter du panorama exceptionnel sur la presqu'ile de Crozon, sur la baie de Douarnenez, la rade de Brest ou encore sur les Monts d'Arrée. Et pour clore la carte postale, la présence de deux parapentistes en vol stationnaire au dessus du site donnait un certain cachet presque surréaliste à l'évènement; Assis dans des "fauteuils", ils avaient les places de choix pour profiter du spectacle.

   

 

Au niveau des performance,

 

Sur le Trail du Menez Hom,

Le vainqueur de la distance reine, Gwénaël TALOUR (Stade Lavallois Athlétisme), était content du déroulement de la course. Parti "lentement" en tête du peloton, il prenait l'initiative de mener la chasse à Tristan LE LAY (Quimper Athlétisme) qui s'était rapidement détaché. Le solitaire se voyait rejoint en haut du Menez Hom. Il payait le prix de ses efforts et ne pouvait contrer la charge de Gwénaël. Tristan était néanmoins soulagé d'avoir pu préserver une belle seconde place "en donnant tout".

Fabrice GOURMELEN (Telgruc) montait sur la troisième marche du podium. Il revenait sur ce moment fort de l'épreuve, quand une fois Tristan rejoint à 6 kilomètres de l'arrivée une nouvelle course commençait entre six coureurs. 

 

Chez les dames, Alexandra RANNOU (Shobi Sport Quimper) a tenu son rang en remportant haut la main l'épreuve. Alexandra mettait en avant la tentative de Marie Line SENECHAL (4ème) de prendre la poudre d'escampette dès le départ donné. Après sa participation à l'Aber Warc'h, Marie Line, manquait de fraicheur pour préserver un accessit 

Aux dires de ses dauphines, Alexandra était trop à l'aise sur les parties techniques et plus particulièrement sur les montées.

Annick SAIVES (SAIVES Annick) était heureuse de cette deuxième place dans une épreuve qu'elle intégrait dans une préparation générale pour des futurs ultras, comme le 174 Km du Grand Raid des Cathares.

Myriam GALLET (Naturvan) fermait la marche du podium. Myriam revenait sur les cotes qu'elles qualifiaient de "dures" pour les cuisses.

 

Sur la course des Moulins,

Guenaël ANDRE (Mil'Pat de L'Aulne) franchissait en tête la ligne d'arrivée tout sourire. Guénaël était heureux d'avoir gardé assez de fraicheur après sa seconde place la veille au "city Trail" de Rosporden. Parti prudemment, au 4ème kilomètre il déposait la concurrence dès la première montée. Ensuite, il gérait son effort pour creuser l'écart.

De son coté, Yann SCOUARNEC était satisfait de sa seconde place face à Olivier LAGADEC (Sobhi Spot Quimper) dont il mettait en avant les qualités. Yann était venu pour "envoyer du lourd". Il s'était prêté tout naturellement au jeu des relances des autres concurrents en tête du peloton. Il disait avoir su assez tôt qu'il y avait "moyen de faire quelque chose".

 

Nos trois limiers jugeaient le parcours relativement roulant et ce malgré les nombreuses bosses.

 

Chez les féminines, Véronique SIMON (Course Nature A Laigneet) remporte la distance face à Isabelle RANNOU (Courir à Châteaulin) et Patricia DORE (Courir à Châteaulin), respectivement seconde et troisième. Toutes trois qualifiait, de façon unanime, le circuit sec de "sympa".

 

Mickaël Mobuchon